Archives de l’auteur : Julie VanH

Il était une fois une gourmande…

Si, vous me suivez sur les réseaux sociaux, vous avez déjà pu vous rendre compte que la cuisine et moi, c’est (*non, pas « Schmitz » comme dans la pub*) une grande histoire d’amour ! Poulet teriyaki au gingembre, tagliata de bœuf sur lit de roquette aux pignons de pin, saumon aux légumes frais, pâtes maison, sushis ou encore pain banane et fruits de saison, ça part dans tous les sens… tant qu’on mange bien et qu’on mange sain !

Vous aimez bien manger? Alors, laissez-vous tenter par un nouveau type de fast-food en ville : « Boco ».

www.julie-entertainment.com

C’est vrai qu’habituellement, quand il s’agit de manger sur le pouce, « vite fait» entre 2 réunions, sur le temps de midi, à cheval entre 2 rendez-vous, on se rue facilement sur un sandwich thon/mayonnaise de la cafèt’ du boulot, les nouilles bien grasses du food-truck chinois ou encore une pitta à l’ail/salade-tout au snack du coin.

Oyé oyé, chers gourmands ! Une révolution est en cours dans la restauration rapide…

Parce qu’à Bruxelles, au-delà des chaînes de restauration rapide type Pizza Hut, Quick, Mac Do, Exki ou encore Hector Chicken, il y a désormais aussi « Boco ».

Boco, c’est un petit endroit sympa que j’ai découvert la semaine passée du côté de l’avenue Louise, à 2 pas du Bois de la Cambre.

Après une longue journée de travail à la RTBF, et une chaleur d’enfer (si, si, croyez-moi!), direction « Boco » pour une dégustation de produits frais et sains.

Au menu :

4 entrées plus succulentes les unes que les autres :

Vinaigrette de crevettes roses, artichauts et pomelos par Stéphane Decotterd.

Œuf mollet, confiture de tomates au gingembre (mon préféré !) par Vincent Ferniot.

Salade de fenouil, radis blanc, basilic et parmesan par Wynants et Rigolet.

Saumon mariné, concombre et radis roses aux épices par Jean-Michel Lorain.

2 plats aux saveurs enivrantes :

Parmentier végétal aux champignons et perles du Japon par Emmanuel Renaut.

Bœuf à la coriandre, chou et piment doux par Stéphane Decotterd.

Boisson : pour ma part, j’ai choisi un jus de rhubarbe et de pommes toutes douces. C’est savoureux et rafraîchissant.

Sinon, y en a pour tous les gouts : bières de la Brasserie de la Senne, cidre, jus de betterave rouge by Full Of Good et j’en passe.

La particularité de « Boco », c’est évidemment ces petits pots. Enfin, ces bocaux délicieusement vintages qui nous font nostalgiquement penser à ceux utilisés par nos grand-mères a l’époque.

Une restauration rapide délectable à prix raisonnable !

Il existe un petit-déjeuner à 2,90 euros. Comptez 10 à 12 euros pour un plat – dessert ou une entrée et un plat. Après, en fonction de votre appétit, vous pouvez rajouter ce que vous souhaitez pour composer votre menu. Dur, dur d’ailleurs de choisir, tout à l’air tellement appétissant !

Menu du Jour chez Boco Brussels.


Pour la petite histoire…

Boco, c’est la concrétisation du rêve de Vincent et Simon Ferniot. Ils avaient envie de partager avec le monde, leur idée du manger bon, manger sain. Avec l’aide des plus grands chefs et chefs pâtissiers, ils ont créé Boco.

Boco, vous l’aurez compris, ce sont des recettes de chefs étoilés… en bocaux. De la cuisine à déguster au 521 avenue Louise, chez vous ou au bureau (suffit de commander vos boco sur deliveroo.be ou resto-in, ça marche aussi avec cirkle.be ou encore via taxis).

Alors ? Si, pour une fois, on oubliait le sandwich sur les genoux dans la voiture, le hamburger/frites ou la bonne grosse mitraillette ? On se croisera peut-être un de ces jours dans l’ambiance chaleureuse et agréable de chez Boco ! Mmmh…

Julie VanH chez Boco Brussels

INFOS PRATIQUES :

Boco Bruxelles

521 avenue Louise – 1050 Bruxelles

02/ 647 74 54

Ouvert du lundi au vendredi de 7h30 à 20h et le samedi de 10h30 à 20h.

www.boco-be.com

+++ ASTUCE : gardez les Boco que vous emportez chez vous pour en faire des jolis petits pots de fleurs ou de confiture maison. Un geste malin et sympa !

Le Beautiful Skype avec Lost Frequencies

Salut à tous!

Pas trop déprimés avec cette météo maussade et tristounette en ce moment en Belgique?

Envie de soleil, d’évasion et de bella vita, enfin de beautiful life? Continuez à lire…

C’est l’histoire d’une animatrice radio/tv en vacances (oui, oui,… je me la coule douce après les derniers enregistrements de l’émission à succès de la RTBF “Le Grand Cactus”) et puis, quelques jours off, ça change des réveils à 3 heures du matin tous les jours pour vous réveiller sur VivaCité…

Alors, dans une ambiance grasse mat’ et p’tits-déjeûners au lit, mon iPhone biiiip de grand matin en ce 31 mai. C’est Félix, notre talentueux dj/producteur belge de Lost Frequencies, qui veut me faire écouter son nouveau single! Yaaay! Quelle excellente nouvelle!

Julie VanH skype Felix De Laet de Lost Frequencies

C’est vrai qu’on l’a attendu ce nouveau hit. Après “Reality” et “Are You With Me”, on avait hâte d’entendre le follow-up. Ça fait que depuis ce mardi, “Beautiful Life” tourne en boucle dans mon iPod et c’était l’occasion de vous en parler aussi. Alors, parce qu’on est trop sympa, on s’est dit qu’on allait filmer notre conversation Skype et vous donner toutes les raisons de soutenir notre Félix national qui sort officiellement ce nouveau hit “Beautiful Life” ce vendredi 3 juin.

Mais comment faire quand t’es en vacances et que tu as juste ton Mac et du Wifi à disposition?

1) Tu télécharges la version démo de Call Recorder pour Skype (oui, faut d’abord tester le programme avant de l’acheter. C’était l’occasion de checker ça avec Félix);
2) Tu trouves un endroit sympa ambiance olé olé palmiers genre “je suis en vacances” et surtout… pas trop loin de la borne Wifi;
3) Tu passes un petit coup de fil Skype video en toute décontraction et simplicité à Félix aka Lost Frequencies pour prendre des news.

Qui est Sandro Cavazza, la voix de Beautiful Life? Quand sortira l’album? Quid d’une collaboration avec d’autres grands artistes? Comment se passe la beautiful life de Lost Frequencies? Quelle est la plus belle rencontre que Félix a eu l’occasion de faire en festival? Comment ça se passe à l’étranger?

Les réponses en images, c’est cadeau!

Alors? Vous adhérez? Perso, j’accroche! Le petit côté Ennio Morricone me fait siffloter toute la journée! Vous aussi? Fan de notre Félix de Lost Frequencies?

Voici le lien iTunes pour vous procurer “Beautiful Life”:  http://apple.co/1TXpDOV

Et pour suivre Félix en festivals, rendez-vous le samedi 2 juillet à Rock Werchter, samedi13 août Place des Palais et un peu partout dans le monde (Ibiza, Moscou, Madrid, Vienne, Helsinki, Berlin,…). Toutes les autres dates sont évidemment reprises sur son site www.lostfrequencies.com

Vive la Beautiful Life, les amis! Et plein de succès à Félix pour la suite! On vous tient informé de la suite de ses aventures dans un prochain Skype. Promis!

Coup de projecteur sur un jeune talent belge…

Il est jeune, talentueux et son petit air d’Andrew Garfield ferait craquer presque toutes les filles, mon petit frère de coeur aka Alex Germys a (enfin) sorti son 2ème single. J’étais donc dans l’obligation – la plus subjective – de vous en parler aujourd’hui!

Julie VanH et Alex Germys
#Selfie du jour avec Alex Germys ce matin à la RTBF.

Pour ceux qui ne connaissent pas Alex Germys, pas de panique… il en est encore à ses débuts. Mais quels débuts prometteurs!  

C’est à l’âge de 16 ans qu’Alex a commencé à chipoter sur son Mac pour créer des sons. Electro, pop, trap, hip-hop … son logiciel a chauffé de longues heures durant alors qu’il était encore sur les bancs de l’école. Auto-didacte, Alex a appris très vite et s’est trouvé dans un registre plutôt pop et assez frais! 
Un jour comme ça (ça devait être en 2011, si mes souvenirs sont bons), on s’est rencontré pour la toute première fois dans les backstages d’un concert. Il s’est alors présenté comme le compositeur du track « Friday Night » d’un artiste nommé O.G Da General. Une rencontre brève entre 2 flightcases à l’arrière d’une scène sur laquelle se produisaient quelques gros artistes. 

La suite, vous la devinez: une belle amitié est née!

Parce qu’un p’tit gars comme ça, il faut croire en lui, lui donner les moyens de s’épanouir, de s’exprimer, de faire entendre ses productions au public pour ‘sentir’ si la mayonnaise prend. Interview par ci dans Extravadance (à l’époque, j’animais ce show electro-dance quand je bossais pour NRJ), diffusion de tracks par là, tweets et posts Facebook en veux-tu, en voila! C’est en traînant avec les membres de mon équipe qu’il a fait la connaissance de mon ami DJ Makasi, avec qui il travaille pour la sortie d’un projet Electro Festival au nom du DJ anversois. Après cette belle expérience, Alex décide de se consacrer à un projet solo. C’est ainsi qu’il sort le single « Sunrise » en 2014.
Et puis, il faut avouer qu’il ne chôme, notre petit gars. La tête bien vissée sur les épaules, il poursuit ses études supérieures d’ingénieur de gestion tout en bossant sa musique, multipliant les contacts et les rencontres artistiques, se faisant une petite place dans « le milieu ». 
L’année passée, dernière ligne droite pour Alex Germys qui met le paquet sur ses productions alors qu’il entame son année d’études finale. C’est ainsi que sort un hit intitule « All Along » ou l’histoire d’un coup de coeur de notre jeune producteur belge pour un candidat de The Voice Belgique saison 4, Khalil Abtal, qui collait parfaitement à la tonalité assez haute du morceau. Le résultat est bluffant: un titre pop acoustique a consonance électro.

Là, nous sommes en 2016, Alex a 22 ans.

On attendait avec impatience ce qu’on appelle un « follow up » dans le jargon, à savoir un nouveau single. Bonne nouvelle: « Sweet Afterglow » est sorti hier! Ici, c’est un Alex Germys plus doux qu’on retrouve avec la chanteuse belge Myah qui nous transportent tous les deux dans un univers aux sonorités pop, fraîches et assez inattendues. Vous ne l’avez pas encore entendu?
Voici la video à partager sans modération:

Le jour où je suis devenue styliste…

Il y a quelques semaines, Cyrielle Jacobs, marketing manager pour J&Joy, me proposait de designer « mon » polo. C’est vrai que l’entreprise liégeoise est réputée pour ses polos colorés mais jusque là, ça relevait du travail minutieux de toute une équipe de professionnels en la matière.

Charlock paradise, denim blue, ethnic orange ou encore flower power. Voilà là quelques-uns des modèles que tous les fashionistas peuvent se procurer sur le webshop et en magasins.

Fan de mode et avide de nouvelles expériences, je me suis lancée dans la confection d’un polo à mon image, une pièce de vêtement qui sort tout droit de ma p’tite caboche bien dure!

Julie VanH mon polo 2016

Je voulais quelque chose de coloré mais doux à la fois. Un polo tendance et chic en même temps. Une touche de girly mais tout en délicatesse. Et des finitions fines mais originales dans des tons chauds pour attirer le soleil toute cette saison de printemps-été. Et bien sur, pour saluer l’initiative de Cyrielle, ajouter en clin d’œil le symbole de cette marque jeune et dynamique qui, je pense, parviens même à faire de l’ombre aux plus grands concurrents étrangers.

Ca fait qu’aujourd’hui m’a été livré « my precious ». Le colis est arrivé!

Evidemment, quand on crée un polo sur base d’un programme informatique qui vous permet de visualiser votre travail, ça ne donne jamais pareil « en vrai ».

Alors ? Je l’ouvre ? J’hésite ? J’appréhende ? … Rien du tout ! Sautons sur cette grande boîte en carton arrivée par poste ce jeudi ! Vite, vite, vite !

Comme les matriochkas, je découvre une autre boîte cachée dans le colis. Ca y est ! Mon chef d’œuvre est tout proche… J’ouvre cette fois-ci la 2ème boîte pour y trouver « mon polo » délicatement emballé dans un papier protecteur scellé.

Ni une, ni deux : je sors « mon polo » de l’emballage et tadaaaam ! Résultat en image:

Julie VanH ft. JnJoy

Vous aimez ?

Ca vous dit de devenir à votre tour styliste d’un jour avec J&Joy ?

Facile ! Ca se passe en quelques clics sur le www.monpolo.be

Bon amusement, les amis ! ^^

Julie VanH.

“Dans la vie, il y a qu’des cactus… aie aie aie… ouille!”

Ce vendredi, dans ma boîte mails RTBF, un mail tombe: “Champagne!”. C’était l’objet d’une nouvelle on ne peut plus réjouissante envoyée par Marie Iker, notre productrice préférée!

Ju3R2A6291“Nouveau record! 215 000 téléspectateurs, 12 % de pdm !!!”

Le ton de la journée était donné: fiestaaa, fête, partyyy, waar is da feestje, … Yaaay!!!

Ce record d’audience, c’est bien celui du Grand Cactus, notre nouveau talk show humoristique de la RTBF initié par Jérôme de Warzee (oui, le fils de l’autre mais en mieux!) en automne 2015. Ce jeudi, La Deux diffusait la 10ème édition de notre drôle de programme d’actualités décalé et piquant. 

copyright: Stephane Laruelle

Au sommaire:

- la première sortie officielle de Jeanne Michel (avec Fabian Le Castel et Kody);

- la SNCB et les éternels problèmes liés aux retards (avec Martin Charlier);

- l’Oscar tant attendu de Leonardo di Caprio (avec Kody Caprio en vedette);

… sans manquer les duplex de notre envoyé (très) spécial James Deano avec Bénédicte Philippon, le micro-terroir “à l’heure et à Alleur” de Freddy Tougaux, les actus en vracs, les caricatus, la parodie de la série TV “La Crève”, le cactus people de Sarah, le sourire de beau gosse d’Adrien Devijver, mon Cactus Geek et tellement d’autres grands moments mis en lumière par une belle brochette de personnes de l’ombre (Benoit Demain, Julien Demarche, Nicolas Ceuppens, Charlotte, Romina, Zazou, Maria, Sarah, Christine, … et j’en passe – en même temps, y a un générique de fin), sans oublier nos 3 inséparables Thierry Luthers, Livia Dushkoff et David Jeanmotte.

Vous avez manqué ou vu partiellement #LeGrandCactus cette semaine? Deux solutions:

1)   Une insomnie ce samedi a 23h35 sur La Deux;

2)   Sur le web quand vous le voulez via le replay du www.rtbf.be

Encore merci à vous d’être si nombreux à nous suivre! Et merci à toute cette formidable équipe du Grand Cactus! 

Testé et approuvé: le look #hiver by J&Joy!

Brrr… Vous sentez aussi l’hiver arriver? Les nuits refroidissent et les températures chutent. On troque les baskets en toile pour les bottines. On emporte un petit paquet de mouchoirs dans le sac a main et on est parée. Enfin, presque. Je me lève en plein milieu de la nuit pour aller bosser à la RTBF pour l’émission matinale radio/tv et je me suis dit qu’il fallait commencer à passer au look hiver.

C’est donc chez J&Joy à Liège que je me suis rendue pour rencontrer Aurore Shiepers, fashion designer de cette marque belge de vêtements colorés et en vogue.

Julie VanH habillée par J&Joy

Rencontre entre filles dans la joie et la bonne humeur…

Aurore, a fait ses études à l’ecole HELMo Mode de Liège. Durant sa dernière année, elle a fait un stage à Paris dans la Haute Couture chez Eymeric Francois et un stage chez J&Joy qui a décidé de ne pas s’en séparer vu ses nombreux talents en matière de stylisme.

On retrouve quoi dans la collection hiver?

“Dans la collection hiver, il y a plusieurs gammes de couleurs rassemblées par groupes dont un thème un peu dans les vert d’eau avec le gris, l’argenté et le denim clair très délavé, un thème pastel très doux qui fait penser à la nature parce que la collection est inspirée de l’Angleterre, où il fait toujours froid… et de Brighton en particulier. “

Aurore aimait bien l’ambiance jeune et dynamique qu’il y a là-bas. Le côté USA mais en Europe avec la Grande Roue, le Pier…

“Il y a aussi le thème bleu marine – très à la mode cet hiver – contrasté avec du rose pour rester pétillant et vivant chez J&Joy.

Y a le thème plus orangé avec du rose corail et des couleurs flash. C’est LE centre névralgique de J&Joy. Pour nous, c’est le plus important, meme si ce n’est pas la tendance dans les autres magasins. Du coup, on a de l’orange bien peps mélangé avec du bleu marine et aussi du corail, du gris, etc.

Et il y a un theme plus neutre dans les tons beige avec du gris, du jeans et du bleu marine.

L’idée, grâce à ces thèmes, c’est que les clientes s’y retrouvent et puissent faire des silhouettes harmonisées, que tout aille bien ensemble.”

Alors, justement… si on testait cette collection hiver?

Avec ma chevelure ‘rouchatte’ (comme dit Samira, mon amie coiffeuse), j’avoue avoir flashé sur le thème tout doux des couleurs pastel. C’est donc tout naturellement qu’Aurore m’a dégoté une silhouette hiver: un jeans gris (et dire que je ne suis , à la base, pas très fan de pantalons… il est pourtant ultra confortable), le chemisier en jeans délavé (trop beau), la veste de base-ball matelassée grise aux reflets argentés (oui, oui, comme dans les séries qu’on regardait étant ados) et l’écharpe verte (qui match parfaitement avec ma tignasse rousse) à tester comme look hiver J&Joy.

A porter avec des petites bottines à talons hauts pour le côté girly (bon, OK, j’avoue… j’ai emprunté les chaussures d’Aurore pour cette séance relooking hiver). Et op! Me voilà parée pour un hiver réussi! Vous aimez?

Julie VanH ft. J&Joy

Et pour compléter le tout, reste plus qu’à essayer la doudoune (mais pas le genre bonhomme Michelin, s’il-vous-plaît). Soit mi-cuisse, soit très courte. Personnellement, j’ai opté pour la version courte et je suis fan. La capuche est bien fournie et on se sent en mode cocooning, bien au chaud.

… Messieurs, ne soyez pas jaloux! Y en a pour vous aussi avec tout un arc-en-ciel de couleurs qui vous attend. Du rouge, du bleu, du vert, de l’orange… pas besoin de silhouettes, vous pouvez composer un “mix and match” pour vous habiller cet hiver! Et si vous n’êtes pas fans des couleurs flashy, sachez qu’Aurore s’occupe aussi de la collection ‘smartline’, qui est plus sobre, sérieuse et plus chic avec des détails made by J&Joy.

Ca vous dit d’essayer le look #hiver J&Joy?

Passez la porte du FlagShip Store de Liège: 135d Boulevard de la Sauvenière, juste au coin de la rue du Pot d’Or.

www.jn-joy.com si vous n’avez pas envie de vous déplacer de chez vous, c’est l’hiver après tout… les frileux peuvent commander online via le webshop!

C’est la rentrée !

Alors que certains ressortent les cartables, le bic à 4 couleurs, le stylo, les cahiers neufs et vérifient si tout est en ordre pour cette rentrée des classes 2015… moi, j’ai nettoyé mon bon vieux casque DT 770 PRO et rechargé mes batteries pour attaquer cette nouvelle saison! 
 
Bruxelles Matin VivaCité

Bruxelles Matin VivaCité – Photo Instagram Julie VanH 2015

C’est avec plaisir que je vous retrouve pour la deuxième année consécutive au saut du lit dès 6h du mat’ dans Bruxelles Matin sur VivaCité, la radio proximité de la RTBF.
 
 
 
Un concentré de bonne humeur pour démarrer du bon pied !
 
Pas envie de sortir de votre lit douillet?  Il fait trop froid dehors? Votre boss refuse de vous augmenter? Les enfants sont en pleine crise d’adolescence? Ce gros bouton sur le nez vous donne envie de vous cacher dans une grotte jusqu’à la fin de votre vie? Relaaaaax… et branchez-vous sur Bruxelles Matin!
 
Dès 6h, faites le plein de bonne humeur, de sourire, de bons plans (gourmands, détente, sportifs, zen, sorties, astuces, pratiques). Repartez avec des cadeaux sympas. Retrouvez les interviews de personnalités qui font bouger notre magnifique capitale et des Bruxellois qui ont la banane. Des journaux régionaux et l’actu internationale revue et corrigée par la rédaction. Sans oublier vos chansons préférées à chanter à tue-tête dans la voiture, dans la cuisine pendant votre petit dèj’ ou à l’arrêt du bus! 
 
Bruxelles Matin, c’est vous, c’est nous, c’est une belle histoire d’amour avec une merveilleuse famille d’auditeurs qui s’agrandit de jour en jour… 
 
 
 
Vous aussi, rejoignez la communauté #BXLMatin sur #VivaCité !
 
En radio : 99.3 FM
 
En TV : Télé Bruxelles
 
Sur le Web : www.vivacite.be
 
Sur votre smartphone : via l’app RTBF
 
 
 
 
 
 
Chaque après-midi, on se retrouve aussi avec Marc Vernon (oui, oui, celui qui a une grosse… voix!) dans Bruxelles Aller/Retour sur VivaCité pour en savoir plus sur l’émission et les belles surprises du lendemain!
 
VivaCité RTBF 2015

Yay! Journée spéciale chic et décontractée aujourd’hui!

Ce samedi, on célèbre un vêtement haut unisexe, inventé par René Lacoste en 1933. Le plus souvent, il a des manches courtes et un col, fermé par 2 ou 3 boutons. En gros, c’est un tee-shirt avec un col.

A l’époque, René Lacoste (le champion de tennis) avait mis au point une liquette en maille piquée pour son usage personnel sur laquelle il avait fait broder un petit crocodile sur la poitrine, et ce, en hommage au surnom qu’on lui donnait dans les gradins lors de ses matchs de tennis. Ce vêtement, il l’a commercialisé lorsqu’il a pris sa retraite sportive.

Alors, avez-vous deviné ce qu’on met à l’honneur ce 18 avril ?

… Mais oui ! Le polo, bien sûr!

Oui, l’icône du style américain, à la fois facile à porter et à entretenir, fait son grand come-back!

Ce samedi 18 avril, c’est la marque belge J&Joy qui lance la toute première journée internationale du polo.

Quelle couleur ce polo?

Qu’il soit rouge, bleu, vert, rose ou encore doré à dentelle, à manches courtes ou longues, il y en a pour TOUS les goûts! Et même ceux qui ne sont pas très « polo » – comme moi – peuvent y trouver leur compte et s’essayer au « polo style »!

Regardez et jugez :

Julie VanH pour J&Joy

Alors? Convaincus?

Je vous propose de découvrir l’histoire qui se cache derrière ce jour très spécial. Rendez-vous sur le site : http://www.monpolo.be et regardez vite la vidéo ! Un véritable court-métrage qui met en avant le savoir-faire bien de chez nous ! Bravo, J&Joy! Du beau boulot qui mérite un petit cocorico!

Toujours pas convaincus?

De nombreuses surprises vous attendent en magasin pour célébrer cette journée exceptionnelle:

- Rendez-vous dans une des boutiques participantes* et recevez 20% de réduction sur vos achats si vous portez un polo.

- Exclusivement au store J&JOY de Liège : de 10h à 18h, vous aurez l’occasion de personnaliser sur place le dos de vos polos avec le(s) mot(s) et la couleur de votre choix.

- Participez au concours « mon polo personnalisé » et tentez de remporter votre polo sur-mesure**

*Retrouvez la liste sur www.monpolo.be

**Plus d’infos sur www.monpolo.be et en boutiques participantes

Profitez-en vite! La prochaine journée internationale du polo, c’est le 18 avril 2016!

Une première en Belgique! #festival #indoor #techno

Vous adorez l’ambiance festival et la musique qui va très fort? Alors, sortez votre jeans le plus confortable et votre T-shirt le plus stylé de votre armoire pour le Link Indoor Festival !

Link, en anglais, ça veut dire « lien ». Un lien qui rassemble tous les amateurs de musique électronique lors de ce festival entièrement dédié à la techno.

LINK

Comme c’est une première dans notre beau royaume, j’ai passé un coup de fil à Soledad Tosin, l’organisatrice du Link Indoor Festival (en collaboration avec Dany Rodrigues, fondateur des soirées 100% Pure Music Electronic) pour en savoir plus sur cet event qui rassemblera les clubbers amoureux de techno.

Première prise de contact : un coup de fil. Soledad, une gentille voix enjouée au bout du fil, est enchantée de mon appel. Mais…. Oui, il y a un mais. Soledad est une businesswoman occupée. C’est vrai que c’est elle qui est à l’origine des soirées Legendz lancées il y a 13 ans de cela. Et c’est encore elle qui est à la base du projet de salle culturelle et événementielle Le Cadran à Liège. On se donne rendez-vous à 14h30.

14h30 : je compose le numéro de Soledad et – Ôh chance – ça décroche ! Je peux enfin lui poser toutes ces questions qui me titillent sur cette première édition du Link Indoor festival qui vous ouvre ses portes samedi aux Halles des Foires de Liège.

Extraits d’interview…

Commençons par le commencement : un festival indoor réunissant 25 dj’s dans 4 salles différentes, ça parait banal. Alors, ça a quoi de différent des autres festivals ?

Soledad : « Il s’agit d’un Cocoon Event qui a lieu pour la toute première fois en Belgique ! On vous prépare un véritable spectacle avec les danseuses et les dj’s du Cocoon (une des références en matière de clubbing, le label allemand est reconnu pour ses soirées déjantées dans les plus grands clubs d’Ibiza). En tête d’affiche, Sven Väth est prévu pour faire vibrer les Halles Foires de Liège. On prévoit toute une scène avec du mapping vidéo (des projections sous forme de jeux d’illusions d’optiques adaptées à l’endroit) afin de vous faire entrer dans un univers exceptionnel qui changera du traditionnel club dans lequel on ne retrouve « que » le dj et les clubbers. Ici, avec mon partenaire Dany Rodrigues, on vous emmène dans un festival indoor pas comme les autres. Nous avons même été sélectionné parmi les 10 meilleurs festivals par le magazine Trax alors que le festival n’a même pas encore eu lieu et on se réjouit déjà de vous montrer à quoi ressemblera le Link Festival ce samedi.»

Vous attendez quel type de public ?

Soledad : « Nous avons eu la grande chance d’ avoir le Fuse (mythique club bruxellois) comme partenaire de l’event. Les habitués y trouveront donc leur compte. Les fans du label allemand Cocoon seront eux aussi comme des poissons dans l’eau. Et puis, on essaie aussi d’attirer les clubbers fans de techno qui ne sont plus sortis depuis quelques années parce qu’ils sont devenus parents, par exemple. Notre programmation musicale est assez pointue mais le Link festival reste «festif », il n’y aura pas de techno underground. »

Pourquoi avoir choisi les Halles des Foires de Liège ?

Soledad : « Liège est tout simplement pour moi une ville coup de cœur. Les Halles des Foires est l’endroit le plus approprié dans la région pour accueillir notre public et faire la fête ce samedi 4 avril: on attend entre 4000 et 6000 personnes. »

Que pouvons-nous vous souhaiter pour cette 1ère édition du Link festival ?

Soledad : « Une deuxième édition ! »

Bref, vous l’aurez compris : un nouveau festival haut en couleurs pour les fans de techno qui aiment faire la fête dans une des villes les plus animées de notre beau royaume. Rendez-vous aux Halles des Foires de Liège ce samedi 4 avril pour la première édition de ce festival indoor avec Sven Väth du label Cocoon, les Anglais Dave Clarke et Mark Broom, les Belges Marco Bailey, Tom Hades et Kr!z et bien d’autres pour une soirée techno à l’univers particulier!

Vos tickets ici : http://www.ticketmaster.be/event/link-festival-indoor-billets/5519
Plus d’infos : www.link-festival.com

En manque d’inspiration pour la Saint-Valentin?

Certains diront que la Saint-Valentin est une fête commerciale à boycotter. D’autres diront que c’est justement une belle occasion de fêter l’amour…

Personnellement, je pense que l’amour se vit, se célèbre, se savoure tous les jours.  Alors, ce 14 février, pas de grands cadeaux dispendieux. J’opte pour la Pomme d’Amour de Fabrice Collignon! Entrevue avec un pâtissier gastronome passionné, créatif et curieux.

Un décor enchanté… “Mon dessert fétiche depuis 10 ans, c’est le Sofa! Un petit gâteau rouge inspiré des fauteuils Chesterfield.” 

Nous sommes mercredi. Il est 11h 07. Je passe la porte de la boutique de Fabrice Collignon. L’entrée du 637 de la chaussée de Waterloo à Ixelles est lumineuse, épurée et simplement décorée. « Bonjour, je suis Julie VanH! J’ai rendez-vous avec Monsieur Collignon!».  Le gentil monsieur derrière le comptoir part prévenir notre pâtissier gastronome de mon arrivée, me laissant ainsi le temps d’admirer l’univers délicatement coloré des petits gâteaux et viennoiseries de Fabrice Collignon. Sofas, verrines de fruits des bois, Clémentines, pralines, macarons… il y en a pour tous les goûts. Derrière le comptoir, un tas de produits à découvrir: chocolat, marmelade, ballotins… le tout dans une ambiance tea room agréable et très chaleureuse. Au fond de la pièce, une coquette dame prend son café en dégustant une savoureuse douceur made by Fabrice Collignon. Un coup d’oeil vers le 1er étage de cette jolie maison de maître et j’aperçois Fabrice Collignon qui vient me saluer.

La rencontre…  “Je ne me considère pas comme un artiste.”

Habillé de son joli costume de pâtissier gastronome, Fabrice Collignon me fait faire le tour du propriétaire. A l’étage, je découvre ainsi la cuisine dans laquelle ont lieu les cours de pâtisserie dispensés par Monsieur Collignon himself ainsi qu’une kyrielle de produits et appareils de cuisine que peuvent se procurer clients et chefs en herbe. C’est un pâtissier gastronome humble, posé et particulièrement passionné qui me présente alors son univers: de son incroyable parcours à l’école d’hôtellerie suivi de ses expériences passant par Hasselt, Paris, New York, le Luxembourg et l’ouverture de son “bébé”: la boutique Fabrice Collignon. Un homme qui aime partager son savoir, sa créativité et très investi dans son travail, sa vie.

Les Activités…  “Mes clients m’appellent Fabrice. Pas Monsieur Collignon, ni Chef! Tout se passe dans l’échange.”

Fans de Top Chef, Duels en cuisine ou autre Dîner Presque Parfait, sachez que vous pouvez prendre des cours de pâtisserie chez « Fabrice ». A l’étage, vous serez installé dans une cuisine cosy et très moderne vous permettant d’apprendre tout un tas de techniques pour créer vos desserts, vos saveurs avec un pâtissier gastronome inspiré.

La Pomme d’amour… “Je n’ai rien inventé, je suis juste curieux.”

Gourmands, gourmandes… vous allez craquer pour ce dessert spécial 14 février! En forme de pomme d’amour en chocolat rouge, servie avec du coulis de framboise légèrement chaud qui fait fondre la coque de cette jolie Pomme d’Amour remplie de mousseline de coquelicot sur fond de gelée de pomme verte avec un biscuit cacaoté, vous allez émoustiller vos papilles gustatives le temps d’un délicieux moment de tendresse.

Le petit truc de Fabrice Collignon pour la Saint-Valentin:

“Débarrassez tout ce qui se trouve sur la table. Placez la Pomme d’Amour au centre de celle-ci, entre les 2 amoureux qui vont devoir doucement se rapprocher pour croquer le fruit défendu.”

Clin d’oeil à celles et ceux qui n’aiment pas la Saint-Valentin: une création similaire à ce dessert intitulée “La Boule de l’Atomium” existe, et ce, toute l’année. Ce sera l’occasion de vous faire plaisir un autre jour, au choix.

Enfin, quand on demande à Fabrice Collignon d’où lui vient sa créativité, il vous répondra simplement: “Ça vient tout seul. Si je me balade en rue, je vois le contour des fenêtres qui sont fushia, je me dis pourquoi pas essayer cette couleur? Trois rues plus loin, je croise une jeune femme qui passe avec des cheveux roux et je me dis que c’est joli comme couleur. Est-ce que je ne pourrais pas créer un glaçage sur un gâteau un peu comme ça? Et je vais le transférer sur un dessert. » Si c’est pas magique, ça?

Rencontre avec Fabrice Collignon

Infos pratiques:

Vous trouverez la Pomme d’Amour au prix de 14 euros le duo (donc, 2 Pommes d’Amour!) dans la boutique bruxelloise du pâtissier gastronome Fabrice Collignon située chaussée de Waterloo 637 à 1050 Ixelles.

Pour les adeptes du ‘clic’: commandez votre dessert de Saint-Valentin sur www.fabricecollignon.be

Bonne fête, les amoureux!